Site Loader

Bonjour à tous,

Premier article hivernal de cette année 2021, voilà plusieurs jours maintenant que je vois (Renan) un article tourner sur facebook qui donne des conseils si vous êtes perdus en forêt ou dans la nature, à propos du répondeur. C’est l’une des beautés de la technologie, on peut diffuser rapidement l’information et toucher un grand nombre de gens. Mais cela créer aussi la responsabilité de vérifier la validité des sources ou des données avant de relayer quelque chose, au risque de se faire insulter de grosse banane si l’information se révèle fausse à la fin.

Pourquoi je prends le temps de faire cet article au sujet de cette publication, me direz-vous ? Parce que j’ai vu beaucoup de plussoiment à ce conseil et je le trouve dangereux. Pour rappel, nous vivons dans une société où un gars perdu en pleine nature ne répond pas à son portable qui sonne car les secours ont eu le malheur d’appeler en numéro inconnu (je ne pense pas qu’ils aient le choix de cette option, passons). https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/il-se-perd-en-montagne-toute-une-nuit-mais-ne-repond-pas-aux-secours-car-le-numero-est-inconnu-7486492

Voici également d’autres sites qui déconseillent cette manip :

https://www.fox4news.com/news/dont-change-outgoing-voicemail-if-lost-stranded-rescue-team-responds-to-viral-post?utm_campaign=trueanthem&utm_medium=trueanthem&utm_source=facebook&fbclid=IwAR1r3G0X1TVg_aMLdkf9Z-T89Benx8HIGwh55P34MOOKiKw3DG2Pa76i96I

https://www.backpacker.com/survival/running-out-of-phone-battery-dont-change-your-voicemail/

  1. Tout d’abord, « si vous n’avez pas de signal », alors moi pour appeler le 888 et changer mon répondeur, j’ai besoin d’appeler, donc pas de signal = pas d’appel, c’est réglé. Par contre, le 112 est un numéro spécial (de secours) qui peut fonctionner sans réseau et sans forfait (pour « les d’jeuns »).
  2. Ensuite, pour passer un appel « en randonnée », je le constate à chacun de mes stages Bushcraft / Survie, vous êtes généralement en pleine nature, donc éloignés des antennes réseau. Cela veut dire que pour trouver un signal correct votre téléphone va pédaler dans la semoule pour « aller le chercher » où il est, loin. Solliciter ainsi l’antenne de votre portable va consommer énormément de batterie. C’est la raison pour laquelle en forêt, en montagne, en mer, il faut se mettre en mode avion. C’est vous qui aurez besoin d’aide pas l’extérieur, donc en cas de pépin vous pourrez enlever le mode avion et prévenir qui de droit, avec une batterie préservée. A titre d’exemple, un appel en pleine forêt c’est 1% la minute, sans la 4G (sinon on passe à 30 secondes).
  3. Changer un répondeur prend quand même au bas mot une minute, il faut passer par l’accueil « vous n’avez pas de nouveau message… » si comme moi vous n’êtes pas toujours au taquet pour les écouter il va falloir dire « non » pour écouter les nouveaux messages, rien que là vous êtes à 30 secondes de perdues, bref, fausse bonne idée.
  4. Continuons, un répondeur ne fonctionne que si on vous appelle. Quand je pars en forêt, je dis bien souvent « ne m’appelez pas je pars en forêt ». Si personne ne vous appelle, l’astuce tombe à l’eau. Ensuite, si vous n’avez plus de batterie et que votre situation évolue, tout ce que les secours auront est ce message à une heure H, rapidement dépassé par le temps qui passe (vous dites je vais au nord, mais vous tombez sur une falaise, obligé de partir à l’ouest, les secours vous chercheront au nord, vous êtes fichus ^.^)
  5. Ensuite, un sms à rédiger prend quelques secondes. « Ici Gérard je suis perdu forêt de la Biquette, parti plein nord sur 3 ou 4h, puis je me suis perdu. Je ne bouge pas, envoie les secours. Pu de batterie » et paf on envoie à 10 personnes. Il ne faut pas dépasser la longueur d’un SMS car si vous passez en MMS, la 4G va s’activer automatiquement et c’est fichu, les 2% deviennent « portable éteint » avant le moindre envoie. L’autre avantage d’un SMS est qu’il va continuer de s’envoyer jusqu’à ce que vous ayez du réseau, alors qu’un appel c’est fixe, à un temps donné, à un lieu donné, ça marche ou pas. Le SMS en bougeant un peu finira bien par s’envoyer (il paraît que certains numéros de secours sont équipés pour recevoir les SMS, sympa !)
  6. Bon à savoir, les appels au 112 sont enregistrés et localisés automatiquement. Même si vous sentez que cet appel va couper votre portable, tentez le coup et parlez directement « Je suis Gérard Gérartruc, perdu en forêt de la biquette, parti plein nord, 3 ou 4h, perdu, je ne bouge pas, venez me chercher svp ». Tut tut tut… pas grave si ça coupe, le secouriste pourra réécouter l’appel et lancer une équipe avec les coordonnées approximatives de l’appel. Si sur place vous faîtes un feu ou du bruit ou de la lumière sur l’hélicoptère (en clairière donc) vous serez retrouvés en 2 ou 3 heures maximum.
  7. Enfin soyez honnêtes, qui de nos jours (surtout chez les milléniaux) écoute le répondeur pour laisser un message ? On envoie tous un SMS ou un email à la place et basta le message est passé. Si je réfléchis bien, hormis les contacts inconnus, je ne laisse jamais de message, quand le bip du répondeur s’active je raccroche. Ne dépendez pas d’autrui pour être sauvé, agissez par vous-même, comment ? Lire la suite !

Cela est bien sûr une liste de choses à « ne pas faire » ou à « éviter ». Voici une liste de choses « à faire » pour ne jamais se retrouver bête :

  1. Toujours donner un plan ou une roadmap de votre voyage, même à la journée ou sur deux jours, à plus forte raison si c’est un lieu un peu risqué (falaises, montagnes, grande forêt… donc pas en France ^.^). Sur ce plan on donne les infos ETD-ETA (heure de départ, heure de retour). Si vous mettez 8h > 18h, personne ne va s’inquiéter à 19h, par contre à minuit, on vous enverra un petit sms « tu es bien rentré Gégé ?! » et c’est vers 2-3h que, sans nouvelles, un ami appellera les secours qui enverront les gendarmes à votre domicile voir si vous êtes revenus ou pas. Ce n’est qu’au petit matin qu’on lancera un groupement quelconque (PGHM, CRS…) donc vous serez bons pour une nuit dehors, mais pas plus en France.
  2. Ce plan, tâchez de le suivre, si vous donnez un itinéraire et que vous ne le suivez pas, il faut prévenir quelqu’un par SMS « je vais plutôt à la cascade me baigner puis je reprendrais vers le massif de HumHum », sans cela on vous cherchera au mauvais endroit, fausse bonne idée encore.
  3. Pourquoi attendre d’être à 3% pour prévenir les secours ? Vous savez qu’ils ne lancent pas une patrouille instantanément à chaque appel, heureusement. Rien ne vous empêche d’appeler à 20% de batterie pour suggérer l’idée que vous seriez peut-être perdu mais que pour le moment vous allez tenter de vous retrouver, préciser quel chemin vous avez pris etc… Ensuite la personne pour ne pas se saturer va donner votre numéro au centre de secours le plus proche de vous et ils vous appelleront une ou deux fois dans la journée pour savoir si vous êtes toujours perdus ou pas. Cela prendra sûrement 2-3% mais au moins ils auront pris le temps de réfléchir à votre présence.
  4. La plupart du temps les secours savent déjà où les gens se perdent régulièrement ou bien ils connaissent par coeur leur zone d’intervention et si vous dites bêtement « ouais y’a plein d’arbres… y’a un chemin… ah tiens j’ai passé une grotte y’a une heure » et en fait ils ont déjà fait des exercices dans cette grotte et ils sauront vous retrouver à 300m près… coup de bol. Mais… cela n’empêche pas comme le conseille Protegor https://www.protegor.net/blog/2019/09/simongautier-et-la-localisation-par-votre-telephone/?fbclid=IwAR2ASSdhwiE2UtJfki1wRo-2pxMDY19s_mP-lOkgsiqh5S6xcRobljXcGiM d’apprendre à se localiser (longitude, latitude) pour pouvoir donner précisément sa position aux secours. Et oui, cela prendra 5-10% de batterie, raison pour laquelle on n’attend pas d’être à 2% pour s’y intéresser.
  5. Le plus simple est de noter sa position grâce à une appli GPS (Waze, Maps) et d’envoyer en copier-coller la position à des amis en leur disant de prévenir les secours pour vous. Si ils savent le ou, quand, quoi, pourquoi, qui… ils l’expliqueront pour vous et vous garderez votre batterie pour être retrouvé au dernier moment.
  6. Les secours sont un peu comme dans les séries TV, ils ont accès à vos derniers relevés de position connue, comme pour les crimes ! On pourra savoir à peu près le lieu où vous étiez la dernière fois que votre téléphone a borné (a contacté une borne téléphonique pour maintenir votre connexion au réseau). Donc même si vous ne pouvez plus appeler, ils vous trouveront. PAR CONTRE, si vous bougez soyez sûrs de votre coup car ils n’auront alors plus cet indice pour vous retrouver. De plus, c’est à 300 ou 500m près ce bornage, donc soyez visible (couleur, lumière, feu).
  7. Raison de plus pour laisser votre téléphone se reposer, prenez « une carte à l’anciennnnnne wesh » avec « une boussole de grand-père aïïïïïïïïïïïe » mais au moins ils ne tomberont pas en panne (comme un livre notamment). Si vous apprenez à trianguler votre position par exemple, vous pourrez précisément dire aux secours où vous êtes, chez les scouts on l’apprend dès 12 ans pour information https://www.youtube.com/watch?v=6reapWrE-xU&list=PLxZcxte0GnvwTw2e-11pnuMP3XZPhWCE1&index=10 (oui on peut se moquer de moi, j’étais déguisé en gaulois pour la finalité d’une formation scoute ha ha).
  8. Vous aurez compris que tout ceci aurait été évité en
    A- prévoyant une batterie externe, même un truc pourri à 5€ qui ne donne qu’une charge.
    B- en préparant mieux votre sortie pour connaître les zones dangereuses, avoir une carte, savoir par où passer, le dénivelé, le temps prévu, le matériel embarqué (au cas où : prendre plus à boire / à manger si on passe la nuit là-bas, le petit briquet pour un feu en hiver… les 3C ou les 5C).
    C- en partant avec des amis si on n’a pas le niveau pour partir tout seul.
    D- en ne quittant pas le sentier prévu ou le sentier qu’on connaît bien pour s’aventurer sur un truc foireux sans panneau, sans sentier.
    E- S’il vous plait, prenez l’habitude en autonomie ou semi-autonomie, de maximiser la batterie de votre téléphone. On coupe les applis inutiles, on les ferme du second plan (pas d’applis en veille ça consomme quand même). On arrête d’avoir la 4G allumée non-stop, le WIFI allumé parce que « you know » dès fois qu’on croise un refuge équipé en wifi… la bluetooth allumé pour l’enceinte connectée dans le sac à dos afin de jouer le dernier HIT à la mode en pleine nature (les animaux en sont ravis…)… la NFC allumée pour qui, pour quoi, on ne sait pas… A la limite le seul truc utile serait le positionnement GPS (si vous avez une batterie externe fiable) si votre conjoint connaît votre compte lié (Maps = compte gmail) il/elle pourra donner aux secours la liste des derniers endroits fréquentés (on peut vous suivre à la trace avec votre historique gmail par exemple, bon à savoir on peut aussi désactiver cette option). Le mieux est le mode avion + 0 applis en veille (ce que je fais). Le mode avion permet quand même d’utiliser photos et vidéos, on n’est pas des sauvages non plus.
    F- en participant à un stage avec un professionnel si on n’est pas rassuré ou si on veut rafraîchir son savoir (je plaisante mais à moitié seulement).

En espérant que ces informations vous auront été utiles dans vos prochains voyages / prochaines sorties.

Renan

Fondateur et moniteur à la Skol Louarn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *